LIBRECHANGES Index du Forum LIBRECHANGES
Site interactif de la LIBERTHEQUE - Echanges autour du livre et des idées - Psychologie & spiritualité


Le Temps du Rêve

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LIBRECHANGES Index du Forum -> Dossiers -> Courants spirituels
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Thierry
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2007
Messages: 27
Localisation: Liège
Point(s): 12
Moyenne de points: 0,44

 MessagePosté le: Ven 26 Oct - 18:14 (2007)    Sujet du message: Le Temps du Rêve Répondre en citant Back to top

Le Temps du rêve  
 

Le temps du rêve, (Tjukurpa en langue anangu) aussi appelé le rêve, est le thème central de la culture des aborigènes d'Australie. On considère généralement que ces derniers ont la plus vieille histoire culturelle continue sur Terre (50 millénaires, voire plus). Le "temps du rêve" explique les origines de leur monde, de l’Australie et de ses habitants.

La plupart des nombreuses tribus aborigènes croient que toutes les formes de vies, les plantes, les animaux et les humains, font partie d'un vaste et complexe ensemble de relations que l'on peut faire remonter directement aux grand esprits des ancêtres de l’époque du temps du rêve.
 

Dans la conception aborigène du monde, chaque événement laisse une trace sur terre et tout dans la nature découle des actions d'êtres métaphysiques qui créèrent le monde.

 
 
La signification de certains lieux et formations naturelles est liée à leur origine dans le temps du rêve. Certains lieux ont un « pouvoir de rêve », rêve dans lequel réside le sacré. Ainsi les Noongar de la région de l’actuelle ville de Perth sur la rive ouest de l'Australie, croient que l’escarpement rocheux « Darling Scarp » est le corps d’un Waugal (encore transcrit Wagyl ou Waagal) un être ophidien gigantesque du temps du rêve, qui en serpentant dans le paysage a créé lacs et rivières (en particulier la rivière Swan).  

Le temps du rêve est l’ère qui précède le temps, avant que la Terre ne soit créée. C’était une période où tout n'était que spirituel et immatériel. Selon les aborigènes le temps du rêve existe toujours et peut être atteint pour des besoins spirituels. Au travers du temps du rêve il est possible de communiquer avec les esprits et déchiffrer le sens des mauvais présages, maladies et autres infortunes.  

Selon certaines versions (il y a de nombreuses cultures aborigènes en Australie) les esprits des ancêtres qui créèrent la Terre se retirèrent au fur et à mesure que le temps du rêve s’évanouissait, dans une autre version, Altjira était le dieu du Temps du rêve qui créa la terre et se retira comme le temps du rêve disparaissait.

Les épisodes du temps du rêve ont été transmis par la tradition orale et par des peintures rupestres.

 
 


 
 
 

Sélection Livre
"Le Temps du rêve" de Cyril Havecker.
Aux édidions du ROCHER/LE MAIL

 
Le "Temps du rêve" des aborigènes australiens se réfère à l'époque mythique où l'Intelligence suprême, Baiame, le Premier Etre, rêva le monde et lui donna forme. De cet instant découlent toutes les lois qui, depuis des millénaires, régissent la vie des premiers habitants du continent australien, un peuple si ancien qu'on le dit descendu des dieux. Enregistré sur des gravures rupestres, transmis de génération en génération par les Sages, le "Temps du rêve " a aidé l'homme noir (ainsi qu'il se nomme lui-même) à préserver ses connaissances et à vivre en harmonie avec son environnement comme avec le monde multi-dimensionnel au-delà du nôtre où il puise sa sagesse et ses pouvoirs. C'est ce personnage d'une surprenante richesse tant sur le plan social que sur celui du sacré et de l'art, cet héritage permanent que nous présente Cyril Havecker - notamment à travers le mythe de la création, la croyance au monde des esprits, l'importance des rites d'initiation, le lien avec la nature engendré par le totémisme, les pouvoirs de guérison chamanique. Jusqu'à sa mort, Cyril Havecker a conduit des ateliers, donné des conférences, publié des articles pour faire connaître cette culture ancestrale volontairement occultée par les Européens. Cyril Havecker était blanc, mais frère de sang de la tribu Warramunga de Groote Eylandt. C'est donc de "l'intérieur", sans préjugés, avec la simplicité qui caractérise l'expérience vécue, qu'il nous introduit au cœur de la spiritualité des aborigènes et restitue pour nous l'essence de leur identité et de leur philosophie de vie.
 

 
 
 

Développement:  
 
La certitude qu'il existe au-delà du monde physique une vie peuplée de plusieurs sortes d'êtres spirituels est une croyance générale chez les Aborigènes australiens. Dans cette dimension, la vitesse des énergies est supérieure à celle de la lumière. C'est là que vivent les Héros du "Temps du Rêve" - qui créèrent toutes les formes naturelles de l'univers -, divers esprits de la nature et les esprits des éléments. C'est le pays que nous occuperons après notre mort physique.

Les esprits des ancêtres ont leur origine dans le ciel, tandis que les autres esprits demeurent, eux, un peu partout. Les Tintookies, par exemple, vivent dans le bush, les Tintuppa dans les plantes, et les Mimi dans les rochers. S'il n'y a pas à leur égard une complète uniformité de croyance, ces forces sont néanmoins universellement reconnues comme des éléments essentiels à la continuité de la vie. Ainsi la mort n'est pas une fin, mais une transition d'un état de vie à un autre. De nombreux témoignages affirment de manière convaincante qu'il existe un royaume où l'âme des hommes survit après la mort. D'autres preuves indiquent que lorsqu'elle atteint ce lieu, l'âme conserve ses caractéristiques et son identité propres. Mais jusqu'à présent, toute information sur la nature de ce royaume et l'activité de ceux qui l'habitent ne nous est parvenue que par ouie-dire et donc ne peut être considérée comme une preuve irréfutable.

La version donnée par les wirinun, les hommesmédecine australiens, est particulièrement intéressante pour les gens qui étudient les religions comparées et la sagesse antique.

Durant leur initiation, les wirinun sont en effet soumis à un entraînement spécial afin de communiquer par perception extra-sensorielles et pouvoir ainsi étendre leur niveau de conscience à la dimension astrale et spirituelle du Dowie. Pour augmenter sa sensibilité aux influences psychiques, un Sage initié se doit d'avoir expérimenté une mort rituelle et connu la transformation qui s'ensuit.

Au cours de cette expérience d'expansion de la conscience, une grande quantité d'énergie électromagnétique s'échappe de son corps physique pour être convertie en ondes d'énergie circulant à une vitesse supérieure à celle de la lumière. Ces ondes sont utilisées pour aider le Dowie (le corps astral) qui s'est détaché du corps physique à voyager vers la dimension spirituelle. A ce stade, seul un mince fil astral relie l'individu à son corps physique.

C'est par ce procédé que les wirinun se rendent dans le royaume de ceux qui ont quitté le monde physique. Ils tissent alors un lien direct entre la vie ordinaire et le " Temps du Rêve ", chose essentielle pour le bien-être de la tribu. C'est alors qu'ils sont en mesure de communiquer avec des personnes chères ou des parents disparus et de rencontrer des ancêtres, afin de pouvoir ensuite rapporter les dernières directives à suivre concernant les problèmes du jour .

Une autre méthode communément employée pour entrer en contact avec le monde des esprits consiste à utiliser la faculté qu'a le système nerveux de se régler sur le Dowie (la contrepartie astrale) de l'être ou de l'environnement spirituel à examiner. Le système nerveux central, ou une de ses parties, agit dans ce cas comme un récepteur radio à travers lequel sont captées les vibrations subtiles émises par tout être ou objet réglé sur la même longueur d'onde. L'individu devient ainsi capable d'appréhender le monde subtil par les sens. Grâce à cette méthode, les wirinun peuvent témoigner de ce qu'ils ont vu dans le monde des esprits. Pour les gens en général, ces expériences ne sont bien sûr crédibles que dans la mesure où l'on fait totalement confiance à l'authenticité du narrateur et à la véracité de ses propos. Il y a néanmoins de nombreux Aborigènes, surtout parmi les plus âgés, qui ont naturellement ou de manière acquise un sens de l'âme tellement développé que, sans quitter leur corps physique, ils sont capables de voir, d'entendre, de sentir et de toucher des choses appartenant à ces royaumes plus subtils.

La science du monde des esprits est primordiale pour les Aborigènes. Ils veulent connaître en détails le grand plan de la vie tracé par Baiame le Créateur et par les Ancêtres. Or les esprits du Dowie peuvent leur fournir des informations concernant le passé, le présent et le futur. C'est ce qui leur permettra d'orienter leurs efforts vers quelque chose de plus vaste que leur simple séjour ici-bas, sur Tya.
 



Dernière édition par Thierry le Dim 4 Nov - 23:29 (2007); édité 2 fois
 
Visiter le site web du posteur
Publicité






 MessagePosté le: Ven 26 Oct - 18:14 (2007)    Sujet du message: Publicité Back to top

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
karine1966


Hors ligne

Inscrit le: 24 Oct 2007
Messages: 3
Localisation: herve
Mon site préféré: URL
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

 MessagePosté le: Sam 27 Oct - 11:25 (2007)    Sujet du message: Les aborigènes et le monde des esprits.. Répondre en citant Back to top

Très intéressant cet article..

Je le mettrais bien sur mon blog, t'es d'accord??

Biz, Ka


 
Contenu Sponsorisé






 MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:06 (2018)    Sujet du message: Le Temps du Rêve Back to top

 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LIBRECHANGES Index du Forum -> Courants spirituels Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Cobalt 2.0 phpBB theme/template by Jakob Persson.
Copyright © 2002-2004 Jakob Persson


Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com